Bienvenue à ceux qui sont dans la même énergie que moi !

Je m’appelle Grégory Arvis et depuis mon plus jeune âge tout le monde m’appelle Greg.
Je suis avant toute chose un amoureux de la vie, heureux aujourd’hui de profiter de chaque minute avec un maximum de conscience.

J’ai eu le plaisir d’exercer durant plus de 12 ans des responsabilités de Manager de différentes structures en France et à l’international.

En 2010, lorsque j’étais Resident Manager d’un hôtel aux Seychelles, mon père qui était venu passer quelques jours de vacances chez nous m’a fait un superbe cadeau en me partageant cette phrase :

 

« Fais attention Greg, ce n’est pas la cage qui nourrit l’oiseau… »

 

Sur l'instant, je n'ai pas voulu en saisir la profondeur.
Il aura fallu 5 ans pour que j'en prenne la pleine mesure.

J’étais alors revenu en France, je dirigeais une grosse unité qui comptait plus de 200 employés et réalisait 45 millions d’euros de CA.

Je m’investissais corps et âme dans mon travail (la cage) pour ne pas prendre le temps d’écouter ce que je vivais à l’intérieur de moi (l’oiseau).

Durant ces 5 années, j’ai vécu de grandes souffrances : mon père est malheureusement décédé d’un cancer foudroyant, ma mère a affronté un cancer au stade 4, ma nourrice qui m’avait élevé est décédée, ma femme Stéphanie passait ses journées alitée en raison d’un lourd problème de santé, mon frère Stéphane a mis fin à ses jours…

 

A cette période, le masque que je souhaite montrer est que je vais bien !

Je laisse entrevoir que j’ai un travail qui me passionne. J’ai de bons résultats. J’ai des propositions pour repartir sur de plus grandes responsabilités à l’international. J’ai une belle maison. Je suis marié à une femme que j’aime profondément…

  • la réalité est que je souffre et que je me sens profondément seul face à cette situation
  • la réalité est que je ne sais pas comment me sortir de cette cage que j’ai mis tant d’années à me construire
  • la seule solution selon moi est de rester solide, de ne surtout pas fléchir et qu’à un moment la situation s’arrangera d’elle-même.

 

Le 2 juin 2015, alors que je n’ai écouté aucun signe envoyé par mon corps depuis plusieurs semaines, je fais un choc septique et je frôle la mort.
J’ai 35 ans et je suis déjà « cramé ».

 

Tout part de Soi nait de ce chemin de vie !

La graine plantée par mon père a fini par germer et je décide alors de prendre la pleine responsabilité de ma vie et de me mettre en action pour être heureux !

Je crois aujourd’hui qu’il nous est possible d’avoir une vie pleinement épanouie si nous le décidons et si nous nous mettons en action chaque jour pour y arriver. Un pas après l’autre.

 

Est-ce que c’est facile ? Peut-être pas, mais au fond qu’est-ce qui est le plus difficile :

  • rester enfermé dans sa cage comme je l’ai fait durant trop d’années
  • ou bien décider de prendre les moyens d’ouvrir la porte et de prendre son envol ?

 

Je suis aujourd’hui entrepreneur et j’accompagne de superbes personnalités dans leur challenge pour qu’elles se sentent soutenues dans leur réalisation.

  • je crois profondément au potentiel humain
  • je crois profondément à la possibilité pour chacun de vivre sa vie rêvée
  • je ne crois pas aux solutions “miracle” qui peuvent transformer votre vie en 10 minutes (et les fausses promesses qui se répandent comme des petits pains sur la toile à ce sujet ont d’ailleurs tendance à bien m’énerver)
  • je crois toutefois profondément qu’en appliquant des séquences précises qui nourrissent nos besoins chaque jour, il est possible de réaliser des changements durablement
  • je crois également que mes solutions ne conviennent pas à tout le monde.

C’est pourquoi je propose TOUJOURS un entretien afin de savoir si nous pouvons faire un bout de chemin ensemble.

 

La seule certitude pour moi

Quand nous décidons de faire route commune sur l’une des solutions que je propose, j’ai à coeur de créer un écosystème qui permet de rompre la solitude, d’être vraiment soi-même et ainsi remobiliser l’énergie pour performer avec sens.

C’est en quelque sorte mon obligation de moyens et j’y suis très sincèrement attaché.

 

La seule limite ?
Celle que chacun se fixe…
CAR TOUT PART DE SOI !!!